Cas du mois Septembre 2019 -chirurgie cadio-vasculaire-

Retour



Patient âgé de 67 ans, diabétique sous ADO, admis en médecine interne pour une fièvre prolongée de 20 jours associée à une altération prononcée de l’état général. Durant le séjour, le patient a développé une embolie pulmonaire bilatérale proximale avec retentissement sur les cavités droites. Il a alors été transféré en unité de soins intensifs de cardiologie où le bilan étiologique a révélé :

  • Au  scanner thoraco-abdominal : formation endocavitaire de l’oreillette droite, arrondie, bien limitée, mesurant 25x25mm et venant au contact de la VCS sans l’envahir.
  • A l’IRM : Masse intra-cavitaire de la paroi latérale de l’OD évoquant en premier un myxome. Hypokinésie globale
  • A l’ETT : Masse myxomateuse de la paroi latérale de l’OD faisant 2cm. Cavités droites modérément dilatées. FEVG =40%. Fonction VD conservée.

 

Le patient est opéré en urgence sous CEC. L’exploration trouve une paroi atriale droite épaissie, irrégulière, siège d’une masse tumorale de 2cm, hétérogène entourée de thrombi d’âges différents. La masse est alors excisée en bloc, emportant la paroi latérale de l’OD. Le défect est réparé par un patch de péricarde autologue. Le sevrage de CEC est simple aussi bien que les suites post-opératoires immédiates.














D’après les données cliniques, paracliniques et opératoires, quelle serait la nature de cette masse ?





Envoyer