Retour

Etude Dapa-HF (Dr Sami Milouchi)


Objectif de l’étude : évaluer les effets du Dapagliflozine sur les reins et le taux de mortalité cardiovasculaire chez les patients en insuffisance rénale chronique.

Description : 
C’est une étude internationale, multicentrique, randomisée en double aveugle, incluant deux groupes parallèles comparant l’effet du dapagliflozine administrée à une seule prise journalière contre l’effet  placebo sur la prévention de la dégradation de la fonction rénale et la réduction de la mortalité cardiovasculaire chez les patients atteints d’insuffisance rénale chronique.

Conception de l’étude :

Type d’étude : un essai clinique, randomisé , en double aveugle.
Nombre des participants : 4304,
L’objectif principal : évaluer l’effet du traitement sur système rénal chez les patients en insuffisance rénale chronique,
Date de début de l’étude : 2 février 2017,
Date de recrutement du dernier participant : 12 juin 2020,
Les groupes des participants :
1er groupe : les patients ayant reçu dapagliflozine : 5 ou 10mg per os en une prise journalière,
2ème groupe : les patients ayant reçu un traitement placebo,

Paramètres étudiés : 

Résultat principal : étude du délai d’apparition de l’un des événements suivants :
1_déclin prolongé supérieur ou égale à 50% du DFG,
2_Insufisance rénale terminale,
3_Décès d’origine cardiovasculaire ou maladie rénale,

Remarque : insuffisance rénale terminale est définie par : 
-DFG<15 mL/min/1.73m2.
-insuffisance rénale au stade d’hémodialyse.
-patient ayant eu une transplantation rénale.

Résultats secondaires :
1) Étude du délai d’apparition du déclin persistant supérieur ou égale à 50% du DFG ou d’insufisance rénale terminale ou décès d’origine rénale,
2) Étude du délai d’apparition du décès d’origine cardiovasculaire ou d’une hospitalisation pour insuffisance cardiaque aiguë,
3) Étude du délai d’apparition du décès indépendamment de son étiologie.

Critères d’égibilité : 
L’âge : entre 18 et 130 ans.
Le sexe : les deux.
Refus des patients volontaires en bonne santé.

Critères d’inclusion : 
_Consentement éclairé du patient.
_l’âge supérieur ou égale à l’âge de 18ans.
_DFG entre 25 et 75 mL/min/1.73m2.
_Mise en évidence d’albuminurie  3 mois ou plus avant la 1ère consultation et taux d’UACR ≥200 et  ≤5000 mg/g à la première consultation.
_Stable et le patient sous dose journalière maximale tolérée sous traitement par IEC ou ARA II pendant au moins 4 semaines avant la 1ère visite s'il n'est pas médicalement contre-indiqué.

Critères d’exclusion :
_Polykystose rénale autosomique dominante ou autosomique récessive, néphrite lupique ou vascularite associée aux ANCA.
_Recevoir une thérapie cytotoxique, une thérapie immunosuppressive ou une autre immunothérapie pour une maladie rénale primaire ou secondaire dans les 6 mois précédant le recrutement.
_Histoire de la transplantation d'organes.
_Recevoir un traitement à base d’inhibiteur du SGLT2 dans les 8 semaines précédant le recrutement ou une intolérance antérieure au traitement .
_Diabète sucré de type 1.
_Insuffisance cardiaque congestive de classe IV de la New York Heart Association (NYHA) au moment du recrutement.
_IDM, angor instable, accident vasculaire cérébral ou accident ischémique transitoire dans les 12 semaines précédant le recrutement.

Remarque :L’étude DAPA_CKD est arrêtée à la phase III prématurément du fait d’une efficacité précoce démontrée du dapagliflozine chez les patients ayant une maladie rénale chronique.

Résultats : 

Au cours d'un suivi médian de 2,4 ans :
_le traitement par dapagliflozine a significativement réduit le critère d'évaluation principal par rapport au placebo (197 vs 312 événements; hazard ratio [HR]=0,61). Les Deux tiers des patients (67,5%) avaient un diabète de type 2, mais le bénéfice de la dapagliflozine sur le paramètre principal a été mis en évidence chez les deux sous groupes des patients : diabétiques et non diabétiques.

_En outre, la dapagliflozine a réduit comparativement à l’effet placebo d’une manière significative les paramètres secondaires de détérioration de la fonction rénale ou de décès par insuffisance rénale (HR 0,56; IC à 95% (0,45-0,68) ; p <0,0001) et d'hospitalisation pour insuffisance cardiaque ou décès d'origine cardiovasculaire (HR 0,71; IC à 95% (0,55-0,92); p = 0,0089). 

_Une réduction significative du paramètre décès de toutes causes confondues a également été observée avec la dapagliflozine par rapport au placebo (HR 0,69; IC à 95% (0,53-0,88); p = 0,0035).

_Dans les deux groupes dapagliflozine versus placebo, une proportion similaire de patients ont arrêté l'étude en raison d'un événement indésirable (5,5% et 5,7%, respectivement) ou ayant présenté un événement indésirable grave (29,5% et 33,9%, respectivement). 
_L'acidocétose diabétique n'a pas été rapportée chez les patients ayant reçu la dapagliflozine par contre elle est survenue chez les patients du groupe placebo. 

_Aucune acidocétose diabétique ni hypoglycémie sévère n'ont été observées chez les patients sans diabète de type 2.

Conclusion : 
La dapagliflozine a montré son efficacité pour retarder la progression de l’insuffisance rénale,  et le décès rénal chez les patients ayant une maladie rénale chronique.
La dapagliflozine nous offre non seulement une meilleure prévention cardiovasculaire mais il présente également un rôle néphroprotecteur chez les patients diabétiques et aussi les patients non diabétiques.

Références :
https://clinicaltrials.gov/ct2/show/study/NCT03036150#moreinfo.
https://www.astrazeneca.fr/content/dam/az-fr/communiques-dossiers-presse/CP%20DAPA%20CKD_AstraZeneca_09042020.pdf.
https://digital-congress.escardio.org/News/Congress-News/hot-line-dapagliflozin-improves-outcomes-including-mortality-in-patients-with-ckd-results-from-the-dapa-ckd-trial.