Retour

L’étude :DAPA_CKD (Dr Sami Milouchi).


Objectif :
Evaluer l’effet de la Dapagliflozine (inhibiteur des sglt-2) sur l’aggravation de l’insuffisance cardiaque et la mortalité cardiovasculaire chez les patients avec insuffisance cardiaque chronique à fraction d’éjection abaissée.
Description :
C’est une étude internationale, multicentrique, randomisée, en double aveugle, incluant des groupes parallèles contre l’effet placebo chez des patients avec insuffisance cardiaque à fraction d’éjection abaissée évaluant l’effet de la Dapagliflozine administrée en une prise journalière en maintenant le traitement de fond sur la prévention de la mortalité cardiovasculaire et la réduction de décompensations cardiaques.


Conception de l’étude clinique :
Type de l’étude : essai clinique randomisé 
Nombre de participants : 4744 participants


L’objectif principal : le traitement
Date de début de l’étude : 8 Février 2017
Date de recrutement du dernier participant : 17 Juillet 2019


Les groupes des participants :
1er groupe : les patients ayant reçu la Dapagliflozine 10 mg ou 5 mg per os une prise journalière.
2eme groupe : les patients ayant reçu le traitement placebo.
Les résultats principaux :
1.Délai d’apparition de l’un des évènements suivants : décès d’origine cardiovasculaire ou hospitalisation pour décompensation cardiaque.


Les résultats secondaires :
1. Délai d’apparition de l’un des évènements suivants : décès d’origine cardiovasculaire ou hospitalisation pour décompensation cardiaque.
2. nombre total d’hospitalisations pour décompensation cardiaque et décès d’origine cardiovasculaire.
3. changement de l’état de base selon le score du questionnaire de cardiomyopathie de Kensas city (KCCQ) un score spécifique aux patients en insuffisance cardiaque.
4. délai de première apparition de l’un des évènements suivants : déclin persistant ≥ 50% du débit de filtration glomérulaire ou insuffisance rénale terminale ou décès d’origine rénale.
L’insuffisance rénale terminale est définie comme :
Débit de filtration glomérulaire < 15 mL/min/1.73m^2 
Stade d’hémodialyse
Patient ayant eu une transplantation rénale.
5. délai d’apparition de décès quel que soit l’étiologie.


Critères d’éligibilité : 
Age : de 18 à 130 ans.
Sexe :  les 2 sexes.
Acceptation de volontaires en bonne santé : non.
Critères :
Critères d’inclusion :
Consentement éclairé du patient.
Age ≥ 18 ans
Diagnostic d’insuffisance cardiaque symptomatique (NYHA classe II-IV) depuis au moins 2 mois avec Fraction d’éjection systolique ≤ 40%
Taux élevés de NT-proBNP
Les patients doivent être sous traitement optimal de l’insuffisance cardiaque. 
Débit de filtration glomérulaire ≥30 mL/min/1.73 m^2


Critères d’exclusion :
Recevoir un traitement à base d’inhibiteur de SGLT2 8 semaines précédant le recrutement ou une intolérance antérieure au traitement.
Diabète mellitus
Hypotension symptomatique ou PAS < 95 mmHg à 2 ou 3 mesures à la 1ere ou seconde visite.
Décompensation cardiaque aigue actuelle ou hospitalisation pour décompensation cardiaque < 4 semaines avant le recrutement .
Infarctus du myocarde, angor instable, AVC ou AIT 12 semaines avant le recrutement.
Revascularisation coronaire (percutanée ou pontage) ou remplacement valvulaire 12 semaines avant le recrutement ou prévus après la randomisation.
Implantation d’un CRT 12 semaines avant le recrutement ou indication à l’implantation d’un CRT
Transplantation cardiaque antérieure ou implantation d’une assistance ventriculaire ou implantation prévue après la randomisation.
Insuffisance cardiaque due à une cardiomyopathie restrictive, myocardite active, péricardite constrictive, cardiomyopathie hypertrophique ou valvulopathie non traitée.
Bradycardie symptomatique ou BAV de 2eme ou 3eme degré non appareillé.
Insuffisance rénale sévère, instable ou rapidement progressive lors de la randomisation.

Résultats :
Les patients ont été suivis pour une période 18 ,2 mois.
On a constaté :
_une baisse du taux du premier composite de 26% par dapagliflozine (décès d’origine cardiovasculaire et l’insuffisance cardiaque).
_Ces deux événements étudiés même séparément sont abaissés d’une façon considérable : 18% pour le taux du décès cardiovasculaire et 30% pour l’insuffisance cardiaque aiguë.
_baisse du taux de décès d’une façon significative indépendamment de son étiologie.
_amelioration nette des symptômes et de la qualité de vie.
    


 

Conclusion : 
Parmi les patients ayant une insuffisance cardiaque à fraction d’éjection altérée, le risque d’aggravation de l’insuffisance cardiaque ou décès par cause cardiovasculaire était moindre chez les patients sous Dapagliflozine en présence ou absence de diabète.

Références :
1) https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03036124.
2) https://themedicalxchange.com/wp-content/uploads/2019/09/2395_SEC_2019_DAPA_HF_rapport_FR-1.pdf?download=1.
3) https://healthmanagement.org/c/cardio/news/esccongress-dapa-hf-trial-reduction-in-cardiovascular-death-hospitalisation.