Retour

TAILOR-PCI : Tailored Antiplatelet Therapy Following PCI (TAILOR-PCI) / CIAO ISCHEMIA (Dr Zied BELHADJ)


* CIAO ISCHEMIA :  

Natural History Of Symptoms And Stress Echo Findings In Patients With Moderate Or Severe Ischemia And No Obstructive CAD (INOCA): The NHLBI-funded CIAO Ancillary Study To The ISCHEMIA Trial.

Présentée le 30 Mars 2020 a l’ACC.20 world congress of cardiology Virtual


Il s’agit d’une étude ancillaire de l’essai randomisé ISCHEMIA qui s’est intéressée aux patients qui avaient un test d’ischémie positif, mais pas de lésions critiques sur le coroscanner (pas de lésions supérieures à 50 %), ces patients étaient exclus de l’étude ISCHEMIA. Ces patients forment actuellement un groupe appelé « INOCA ». 

L’étude est basée sur des évaluations répétées du statut angineux et de l’ischémie myocardique par des échocardiographies de stress sur une période de 1 an. Les patients ont été comparés à 1079 patients de l’étude ISCHEMIA qui ont eu des échocardiographies de stress.
A l’état de base les deux groupes de patients avaient une étendue de l’ischémie comparable à l’échocardiographies de stress.
Au cours du suivi les patients du groupe CIAO ISCHEMIA avaient des symptômes plus fréquents que les patients du groupe ISCHEMIA :
- 17% avaient des symptômes angineux au moins une fois par semaine contre 4 %.
- Seulement 41% n’avaient pas de symptômes angineux dans le mois précédent contre 62%.

A un an dans le groupe CIAO l’échographie de stress était normale chez près de la moitié des patients, 45% des patient avaient une échographie de stress identique à l’échographie de référence ou une majoration de l’ischémie. Les symptômes angineux se sont améliorés chez 42% des patients et aggravés chez 14%, il n’y avait pas de modification du nombre de médicaments anti angineux utilisés et il n’existait pas de relation entre les modifications du test d’ischémie et les modifications des symptômes angineux.
 
Il est à noter que le groupe CIAO comportait 66% de femme contre 26% dans le groupe ISCHEMIA. Des études antérieures avaient déjà montré que la femme présentait plus fréquemment des douleurs angineuses avec un test d’ischémie positif, sans sténoses significatives à la coronarographie. 
Ceci est probablement en rapport avec un développement différent de la maladie athéroscléreuse qui touche plus fréquemment les vaisseaux de petit calibre. 
Le risque est que ses patients ne soient pas correctement pris en charge par les médecins qui considèrerait que le risque est faible chez eux car leurs coronaires sont normales. 
Les études antérieures ont montré que le risque cardiovasculaire est plus élevé chez ces patients que les patients sans angine de poitrine mais il reste plus faible que chez les patients qui ont des sténoses coronaires significatives.
Des études supplémentaires sont nécessaires pour déterminer les causes des douleurs angineuses chez ces patients et sélectionner les thérapeutiques appropriées.

 

* TAILOR-PCI : Tailored Antiplatelet Therapy Following PCI (TAILOR-PCI)


L’étude Tailor PCI présentée le 28 Mars lors du congrès virtuel de l’ACC, constitue l’essai clinique le plus large évaluant la prescription des anti P2Y12 en se basant le profil génétique du patient.
Il s’agit d’une étude multi centrique internationale randomisée qui a porté sur 5302 patients ayant bénéficié d’une angioplastie avec implantation d’au moins un stent et nécessitant des anti P2Y12 pendant 12 mois. 
La cohorte analysée en se basant sur le plan d’analyse pré spécifié était composée de deux groupes : 
- Un groupe conventionnel comportant 946 patients recevant un traitement conventionnel (clopidogrel 75 mg/j) 
- un groupe où le traitement était guidé par le génotype (ticagrelor 90mg deux fois par jour chez les patients ayant un génotype entrainant une perte de fonction du clopidogrel et clopidogrel 75 mg/j chez les patients qui n’ont pas ce génotype). 
L’âge moyen des patients était de 62 ans et 75% étaient des hommes 
L’étude n’a pas atteint son objectif primaire qui était une réduction de 50% à un an du critère composite décès cardiovasculaire, IDM, AVC, thrombose de stent, ischémie sévère récidivante.
En effet le critère primaire est survenu chez 4% des patients du groupe guidé par le génotype et chez 5.9 % des patients du groupe conventionnel (HR, 0.66; IC à 95% : 0.43-1.02; p=0.056).
Il n’existait pas de différences significatives en ce qui concerne le critère de sécurité (saignement TIMI majeur ou mineur) qui était survenu dans 1.9% des cas dans le groupe traitement guidé par le génotype et dans 1.6% des cas dans le groupe conventionnel.
Une étude de sensibilité prédéfinie a montré une réduction de 40% à un an du taux d’évènement cumulatifs (IC à 95% : 0.41-0.89; p=0.011).
Les auteurs pensent que les résultats de l’étude sont prometteurs et que l’étude a manqué de puissance car au moment où elle a été désigné (2012) le taux d’évènement attendu était de 10 à 12%. Une poursuite du suivi au-delà de 12 mois est prévue de même qu’une étude médico économique