Retour

MAESTRO study (Macitentan in Eisenmenger Syndrome to Restore Exercise Capacity) ( Dr Yossra Messoudi )


1.Le macitentan est un nouvel antagoniste des récepteurs de l’endothéline ; qui possède une affinité plus forte pour ces récepteurs, comparativement au bosentan et à l’ambrisentan. De plus, cette molécule  pénètre mieux dans les tissus et possède une demi-vie d’occupation des récepteurs, 15 fois plus longue que ses prédécesseurs. Expérimentalement chez l’animal, la macitentan diminue la pression artérielle pulmonaire plus efficacement que le bosentan et l’ambrisentan et il a démontré un effet sur la survie dans un modèle animal d’HTAP.

2. Après les résultats de SERAPHIN : première étude de morbi-mortalité ,le Macitentan est indiqué en tant que monothérapie ou en association, pour le traitement à long terme des patients adultes souffrant d'HTAP de catégorie fonctionnelle II à III de l'OMS. Son efficacité a été démontrée dans une population de patients souffrant d’HTAP idiopathique, héritable ou induite par les drogues et toxines, ou d’HTAP associée à une connectivite, à une cardiopathie congénitale simple avec un shunt gauche droite opéré (≥ 1 an postopératoire), ou une infection par le VIH.

3.Les  PORTICO et MERIT ont prouvé son indication dans les HTP porto pulmonaires et thromboembolique chronique non opérables.

 

4.Le syndrome d'Eisenmenger constitue la forme la plus avancée de l’HTAP corrélée avec une déficience cardiaque congénitale. Entre un quart et une moitié des malades présentent de surcroît une trisomie 21. Lancée en 2013, l'étude Maestro avait été élargie à cette communauté de patients.

MAESTRO est une étude prospective, randomisée, contrôlée par placebo, en double aveugle, multicentrique (71 centres à travers  26 pays) , en groupes parallèles de Phase III  visant à évaluer l’efficacité et l’innocuité d’une dose de 10 mg de macitentan chez des patients atteints de syndrome d’Eisenmenger . La majorité des patients étaientdes pays d'Asie-Pacifique ou d'Europe de l'Est (40,3% et 23%, respectivement).

 

Cette étude internationale a inclus 226  patients âgés de plus de 12 ans  ayant un syndrome d’Eisenmenger  et symptomatiques classe fonctionnelle II à IV, randomisés pour recevoir 10mg de macitentan, versus un placebo , pour 16 semaines .

Sur le premier critère primaire,- la distance parcourue au test de marche de 6 min -les patients sous placebo ont vu leur capacité de marche augmenter de manière plus marquée que ceux ayant reçu la substance évaluée ;augmentation de 19.7  m et 18.3 m mais sans différence statistiquement significative (p=0,61)

En termes des objectifs secondaires, Le macitentan était également associé à une amélioration moins marquée de la classe fonctionnelle comparativement au groupe Placebo ; 8.8 des patients versus 14.3%.

En revanche, il ya eu  réduction significative du taux de la partie N-terminale du peptide natriurétique de type B (NT-proBNP) de 88 pg/mL  par rapport au placebo à 16 semaines ;De même qu’une diminution statistiquement significative des résistances pulmonaires dans le bras macitentan.

Pour le volet sécurité, Macitentan a été bien toléré dans cette population de patients, et la sécurité est en accord avec les études cliniques précédentes. Les événements indésirables les plus fréquemment rapportés qui se sont produits avec une fréquence plus élevée sur macitentan par rapport au placebo étaient les céphalées (11,4% contre 4,5%) et l’infection des voies respiratoires supérieures (9,6% contre 6,3%). Deux patients (1,8%) dans chaque groupe ont interrompu le traitement de l’étude en raison d'un événement indésirable. Au cours de l'étude, il y avait un décès signalé (insuffisance respiratoire), dans une réception macitentan patient.

 

Les auteurs concluent que les résultats de l'étude de MAESTRO sont très difficiles à interpréter ; bien que le critère primaire n ‘a pas été atteint cela a été influencé par une amélioration inattendue dans le bras placebo de l'étude, ce qui est inhabituel dans une population de HTAP essentiellement non traitée. « En fait, on n'a pas vu un tel effet persistant de placebo dans le multiple études publiées jusqu'à présent dans l' HTAP » ,explique le Professeur Nazzareno Galiè ,membre du Comité directeur de l'étude MAESTRO. Les résultats sont encourageants sur des critères secondaires, telles une réduction de 20% d'un indicateur de réponse cardiaque ou de 13% de la résistance vasculaire pulmonaire et ils entendent  poursuivre les recherches pour comprendre l'importance de l'effet placebo constaté .À l'avenir, ils expliquent que davantage d'études sont justifiées.

 

Source : Evaluation of Macitentan in Patients With Eisenmenger Syndrome Results From the Randomized, Controlled MAESTRO Study www.clinicaltrials.gov DOI: 10.1161/CIRCULATIONAHA.118.033575

Source /The MAESTRO study .