Retour

Effet des Inhibiteurs combinés des récepteurs de la néprilysine et de l'angiotensine dans l’insuffisance mitrale fonctionnelle : Étude PRIME ( Dr Hedi Ben Slima )


La morbidité et la mortalité des patients atteints d’insuffisance mitrale (IM) fonctionnelle reste élevée.

L’étude PRIME présentée aux dernières journées Européennes de la société Française de Cardiologie  a comparé l’effet  de l’association sacubitril / valsartan  par rapport au valsartan seul dans la prise en charge de l’IM fonctionnelle.  L'hypothèse de cette étude était que le sacubitril / valsartan serait supérieur au valsartan seul dans l'amélioration de l’insuffisance  fonctionnelle via une double inhibition du système rénine-angiotensine et de la néprilysine.

Dans cet essai,  118 patients atteints d'insuffisance cardiaque associée  à une insuffisance mitrale fonctionnelle ont reçu en double aveugle soit du sacubitril / valsartan ou du valsartan, en plus du traitement médical standard de l'insuffisance cardiaque.

A 12 mois, la diminution de la surface de l'orifice de régurgitation était significativement plus importante dans le groupe sacubitril / valsartan que dans le groupe valsartan (-0,058 ± 0,095 contre -0,018 ± 0,105 cm2; P = 0,032) et le volume de régurgitant a également été significativement diminué dans le groupe sacubitril / valsartan par rapport au groupe valsartan (différence moyenne, -7,3 ml, p = 0,009) (figure1).

 

Figure 1 : variations de l’insuffisance mitrale entre les 2 groupes

 

Cependant, il  n'y avait pas de différences significatives entre les groupes concernant les changements de la zone de fermeture du feuillet mitral incomplet ainsi que les volumes ventriculaires gauches, à l'exception de l'indice de volume télédiastolique (P = 0,044). Les auteurs suggèrent « qu'un inhibiteur des récepteurs de l'angiotensine-neprilysine pourrait être envisagé pour un traitement médical optimal des patients souffrant d'insuffisance cardiaque et d’IM fonctionnelle »