Retour

Le meilleur de l’insuffisance cardiaque (Dr Hedi ben Slima )


L’année 2019 a été une année faste  dans la pris en charge de  de l'insuffisance cardiaque (IC) par la mise en place  de nouvelles thérapies et dispositifs. En Tunisie, l’année fut exceptionnelle dans la prise en charge des insuffisants cardiaques et ce à plus d’un titre.

  1. En Tunisie

          *Guide pratique d’insuffisance cardiaque chronique de poche

L’année 2019 a  été marquée par la publication par la STCCCV en collaboration avec l’instance nationale de l’évaluation et de l’accréditation en santé INEAS du premier guide pratique d’insuffisance cardiaque chronique de poche. Ce guide permet d’uniformiser les pratiques afin d’optimiser la prise en charge de cette pathologie plusieurs professionnels de santé.

*Registre Nature HF

Cette année a  également  été marquée par la présentation au congrès de la société Française de Cardiologie des résultats de NATURE HF [1]. Il s’agit d’un registre national clinique non interventionnel de l'insuffisance cardiaque, réalisé sous forme d’une étude observationnelle, multicentrique et longitudinale. Ce registre a inclus 70.9% d’hommes. Les résultats que la cardiopathie ischémique occupe une part majeur comme cause de l’insuffisance cardiaque (52,4%). Ce registre a révélé une prescription d’IEC/ARAII pour 67.8% des patients et de bétabloquants chez 65% d’entre eux. Cependant, seuls 22,7% des patients insuffisants cardiaques sont sous traitement optimisé à 12 mois avec une morbi-mortalité à 12 mois de 24%.

*Mise à disposition sur le marché Tunisien de nouvelles thérapies

Sur le plan thérapeutique, l’année 2019 a également été marquée par l’obtention du sacubitril-valsartan de l’AMM pour la commercialisation. Le scubitril-valsartan et l’ivabradine ont obtenu le remboursement par la CNAM permettant la prescription de ces nouvelles thérapies à une plus large échelle pour les patients en insuffisance cardiaque avec fraction d’éjection réduite.

*Chirurgie de greffe du cœur et  développement de l’assistance ventriculaire

L’actualité de l’année 2019 dans la prise en charge de l’insuffisance cardiaque en Tunisie a été marquée par de la reprise de l’activité de greffe cardiaque  avec à ce jour 7 greffes réalisées au service de chirurgie cardiovasculaires et thoracique de la Rabta redonnant espoir aux patients en insuffisance cardiaque terminale et mettant la Tunisie dans le peloton de tête des pays en terme de chirurgie cardiaque.  De même, l’année 2019 a été marquée  par la mise en place dans du premier dispositif d’assistance ventriculaire gauche HeartMate 3 ™ LVAD et ce pour la  première fois en Tunisie et en Afrique du Nord

  1. Dans le monde

L’année 2019 a été marquée par la présentation de plusieurs essais thérapeutiques :

   • L'essai Dapagliflozine chez les patients atteints d'insuffisance cardiaque et de fraction d'éjection réduite (DAPA-HF) [2];

   • l'essai du  sacubitril / valsartan d'inhibition  dans l'insuffisance cardiaque avec fraction d'éjection préservée (PARAGON-HF) [3]

DAPA-HF a montré  que la dapagliflozine améliorait les symptômes et réduisait le risque de décès cardiovasculaire et d'aggravation des événements d'insuffisance cardiaque pour tous les  groupes d'âge des patients atteints d'insuffisance cardiaque ​​avec une fraction d'éjection réduite (HFrEF).

 PARAGON-HF a montré que comparé au valsartan, le sacubitril / valsartan réduisait d’avantage le risque d'hospitalisation pour insuffisance cardiaque  pour les femmes que pour les hommes pour les patients présentant une fraction d'éjection légère ou moyenne (HFmEF) HF.

*Titration à distance de la thérapie médicale optimale dans l'insuffisance cardiaque

Le traitement optimal de l’insuffisance cardiaque à fraction d’éjection réduite est défini par les recommandations. Cependant, nombreux patients ne reçoivent pas de traitement aux doses  aux doses définies.  A ce titre Pr Desai a  présenté à l’AHA [4]  son programme d'optimisation des médicaments administré par un navigateur et piloté par un algorithme. Les patients ont été contactés par téléphone par un navigateur qui a facilité l'ajustement des médicaments avec surveillance  biologique, de la pression artérielle et des symptômes

Les résultats ont montré que les patients  ayant bénéficié d’une intervention à distance ont connu des augmentations plus importantes des doses  pour toutes les catégories de traitements de manière significative par rapport au  groupe de soins habituels.

Des programmes comme celui-ci par utilisation de la surveillance à distance des appareils devraient être intégrés pour réduire le fardeau des rendez-vous fréquents des patients et aider les cliniciens à optimiser les thérapies pour les patients atteints d'insuffisance cardiaque.

*Dispositif ambulatoire de surveillance de la pression artérielle pulmonaire pour les patients insuffisants cardiaques.

Une stratégie de gestion active de l'insuffisance cardiaque intégrant une surveillance ambulatoire de la pression artérielle pulmonaire avec un système dit «Cordella Heart Failure » a été mise en place [5].

 

Les données sur 90 jours ont confirmé la sécurité de l'appareil et la précision des mesures de pression dans l'artère pulmonaire droite et le taux d'adhésion élevé des patients en raison de la facilité de surveillance de la pression offrant de futures perspectives dans la prise en charge et la surveillance des patients insuffisants cardiaques.

  1. http://www.stcccv-tunisie.com/registreRealise
  2.  McMurray JJV et al. Dapagliflozin in Patients with Heart Failure and Reduced Ejection Fraction N Engl J Med 2019; 381:1995-2008
  3. Solomon SDMcMurray JJVAnand ISGe JLam CSPMaggioni AP et al. Angiotensin-Neprilysin Inhibition in Heart Failure with Preserved Ejection Fraction.N Engl J Med. 2019 Oct 4;381(17):1609-1620.
  4. https://www.abstractsonline.com/pp8/#!/7891/presentation/39865
  5. https://www.dicardiology.com/content/positive-results-sirona-first-human-trial-cordella-pa-pressure-sensor-system