Retour

Effets de Sacubitril-Valsartan, versus Valsartan, chez les femmes comparées aux hommes souffrant d'insuffisance cardiaque et de fraction d'éjection préservée: perspectives de PARAGON-HF ( Hedi Ben slima (insuffisance cardiaque)


L’insuffisance cardiaque (IC) à fraction d’éjection (FEVG) préservée est fréquente et associée à une morbidité et mortalité cardiovasculaire importante.

En 2014, l’étude PARADIGM-HF1, avait montré une réduction significative du nombre d’hospitalisations ou mortalités cardiovasculaires sous Sacubitril/Valsartan versus Enalapril pour l’IC-FEVG altérée.

 

L’étude PARAGON-HF2 est une étude multicentrique, prospective, randomisée, double aveugle ayant étudié l’efficacité du Sacubitril/Valsartan versus Valsartan seul chez les patients porteurs d’une insuffisance cardiaque à FEVG préservée (>45% dans l’étude). Le critère de jugement principal était composé des hospitalisations récurrentes pour insuffisance cardiaque et des décès d'origine cardiovasculaire. Cette étude n’a pas montré de réduction  significative de ce critère de jugement principal composite : RR 0.87, 95% CI 0.753-1.005, p=0.0585

Dans une analyse prédéfinie de sous-groupes en fonction du sexe,  2479 femmes (51,7%) et 2317 hommes (48,3%) ont été randomisés. Les femmes étaient plus âgées, avaient plus d'obésité, moins de maladies coronariennes. L’analyse révèle une  réduction significative  du critère de jugement principal chez les femmes. En effet, le rapport des taux des groupes  sacubitril-valsartan par rapport au valsartan était de 0,73 (IC à 95%: 0,59-0,90) chez les femmes contre 1,03 (0,84 à 1,25) chez les hommes. Le bénéfice du sacubitril-valsartan était dû  principalement à la réduction du nombre d'hospitalisations pour insuffisance cardiaque (figure1)

Cette réduction significative du  risque d'hospitalisation pour insuffisance cardiaque sous sacubitril-valsartan comparé au valsartan chez les femmes   pourrait être liée à plusieurs mécanismes. Cependant, l’étude ne donne pas d’explication définitive.

  1. McMurray JJPacker MDesai ASGong JLefkowitz MPRizkala AR et al. Angiotensin–Neprilysin Inhibition versus Enalapril in Heart Failure. N Engl J Med 2014
  2. Solomon SDMcMurray JJVAnand ISGe JLam CSPMaggioni AP et al. Angiotensin-Neprilysin Inhibition in Heart Failure with Preserved Ejection Fraction.N Engl J Med. 2019 Oct 4;381(17):1609-1620.