Retour

OCT COMPLETE: Non-culprit Lesion Plaque Morphology in Patients with ST-segment Elevation Myocardial Infarction: Substudy from the Complete Trial using Optical Coherence Tomography (OCT) ( Lobna Laaroussi ( coronaire)


L’étude COMPLETE a enrôlé 4041 patients hospitalisés pour syndrome coronarien aigu avec sus décalage du segment ST ayant bénéficiant d’une angioplastie primaire en comparant deux stratégies : revascularisation complète étagée et traitement médical optimal versus revascularisation de l’artère coupable et traitement médical optimal. Le délai médian entre la randomisation et la revascularisation complète était de 23 jours après la sortie. L’atteinte pluri-tronculaire était définie par la présence de sténoses ≥ 70% ou de sténoses de 50-69% avec une FFR ≤ 0.80. Le critère d’évaluation primaire était double : les décès d’origine cardiovasculaire ou les récidives d’infarctus du myocarde non fatal à 3 ans ont été réduits de 26% (HR 0,74 [0,60-0,91] ; p=0,004) dans le groupe ayant bénéficié d’une revascularisation complète, et le critère combiné associant décès cardiovasculaire, récidive d’IDM non fatal et revascularisation à 3 ans de près de 50% (HR 0,51 [0,43-0,61] ; p<0,001).

La sous-étude COMPLETE OCT était une étude prospective, multicentrique et par imagerie intravasculaire. La tomographie par cohérence optique (OCT) a été réalisée chez 93 patients dans au moins deux artères coronaires épicardiques majeures avant la réalisation de l’angioplastie des artères non coupables. Les lésions non coupables ont été classées « obstructives » si la sévérité de la sténose angiographique était> 70% et «vulnérables» si la lésion répondait aux critères OCT de fibroathérome à capsule mince.

L’objectif principal de la sous étude était de déterminer la prévalence des plaques vulnérables dans les lésions obstructives non coupables comparativement aux lésions non obstructives

La sous-étude COMPLETE OCT, a montré que près de la moitié des patients se présentant pour un syndrome coronarien aigu avec sus décalage du segment ST et ayant une atteinte multi tronculaire évaluée par tomographie par cohérence optique (OCT) avait des lésions obstructives non coupables contenant des plaques complexes et vulnérables. Parmi les 150 lésions obstructives, 58 (soit 35,4%) étaient des lésions vulnérables alors que 23,2% des lésions non obstructives étaient vulnérables (p=0,022). L’aire minimale des lésions vulnérables obstructives et des lésions non vulnérables ne différaient pas (1,9 mm2 vs 1,7 mm2, p = 0,52). Cependant, comparés aux lésions non-vulnérables obstructives, les lésions vulnérables obstructives contenaient des quantités plus importantes de lipides (78,4% contre 36,5%, p <0,001), de macrophages (94,8% contre 52,2%, p <0,001) et de cristaux de cholestérol (82,8% 45,7%, p <0,001). Parmi les 275 lésions non obstructives, 27% étaient des lésions vulnérables et 73% étaient des lésions non vulnérables.

Ces résultats expliquent le bénéfice de l’intervention coronaire percutanée systématique pour toutes les lésions, comparativement à la stratégie angioplastie de la lésion coupable seule